Auteur Hibiscus

David Hervy responsable et créateur de la boutique en ligne Biologiquement.com spécialisée dans la promotion et la distribution de produits naturels de santé. Une gamme de produits riches en antioxydants naturels puissants pour retrouver ou garder la vitalité, recommandés aux enfants en phase de croissance, aux étudiants, aux sportifs et aux seniors. Tous ces produits sont issu du commerce équitable.
[Total : 34    Moyenne : 2.9/5]

La boisson de bissap Ă  la fleur d’hibiscus Bio (certifiĂ©s AB Ecocert) draine et dĂ©toxifie. Elle facilite la digestion et rĂ©duit les troubles digestifs, rĂ©gule le transit intestinal.


IdĂ©al dans le cadre d’un rĂ©gime diĂ©tĂ©tique Ă  base de fruits et lĂ©gumes, de poisson blanc, des cĂ©rĂ©ales complĂštes, complĂ©ter de baies de goji. La fleur d’hibiscus est trĂšs riche en vitamine C et en antioxydants naturels excellents pour la santĂ©.

Fleur d'hibiscus Sabdariffa antioxydante utilisée en phytothérapie

Fleur d’hibiscus Sabdariffa antioxydante utilisĂ©e en phytothĂ©rapie

 

L’Hibiscus (du grec áŒ±ÏÎŻÏƒÎșÎżÏ‚ hibĂ­skos. signifiant guimauve) est un genre de plantes Ă  fleurs annuelles ou vivaces qui comporte plus de 30 000 variĂ©tĂ©s. L’Hibiscus fait partie de la famille des Malvaceae.
Ce sont des plantes connues depuis la plus haute antiquitĂ© : elles Ă©taient cultivĂ©es en Égypte et en Asie du Sud-Est pour leur caractĂšre ornemental mais aussi pour leurs fruits comestibles. ImportĂ©es en Europe par les Maures espagnols au XIIe siĂšcle, certaines espĂšces furent introduites en AmĂ©rique au XVIIe siĂšcle par les esclaves.

L’hibiscus est un arbuste qui peut atteindre 5 mùtres de hauteur et autant de largeur.
Les feuilles sont simples, ovales ou à bord denté ou ondulé.
Les fleurs, le plus souvent à symétrie centrale sont isolées ou groupées en inflorescences.
Le calice a cinq sépales libres. La corolle cinq pétales libres ou légÚrement soudés à la base.

Boisson Ă  la fleur d’hibiscus, le bissap riche en vitamine C

Les cinq Ă©tamines sont soudĂ©es entre elles formant un long tube. Le pistil possĂšde assez souvent cinq ovaires et un long style passant Ă  l’intĂ©rieur du tube des Ă©tamines.
Les fruits sont des capsules qui s’ouvrent Ă  maturitĂ© pour libĂ©rer les graines.
Les fleurs. monochromes ou bicolores. sont torsadĂ©es avant l’ouverture complĂšte.

L’Hibiscus syriacus est la fleur nationale de la CorĂ©e du Sud, appelĂ©e Fleur d’ÉternitĂ© (mugunghwa en corĂ©en). qui illustre l’esprit volontaire et modeste du peuple corĂ©en. Les CorĂ©ens ont prisĂ© l’althĂ©a comme une fleur cĂ©leste depuis le passĂ©.

Utilisation

– L’Hibiscus sabdariffa (Oseille de GuinĂ©e ) originaire d’Afrique de l’Ouest produit des jeunes pousses et feuilles qui se mangent crues ou cuites comme des lĂ©gumes.
Ses fleurs rouges sĂ©chĂ©es puis infusĂ©es sont utilisĂ©es pour des sauces et confitures ou la prĂ©paration du Bissap, infusion et sirop produisant une boisson rouge. On la boit fraĂźche et trĂšs sucrĂ©e (parfois prĂ©parĂ©e avec de la menthe) en Afrique de l’Ouest.

C’est une boisson riche en acide ascorbique (d’oĂč son goĂ»t acidulĂ©) et on lui prĂȘte des vertus diurĂ©tiques, sĂ©datives et hypotensives, voire laxatives.

– Les fleurs de l’Hibiscus syriacus sont comestibles et ont des propriĂ©tĂ©s Ă©mollientes (qui ramollit les tissus). Elles Ă©taient autrefois utilisĂ©es en mĂ©decine traditionnelle pour calmer la toux et guĂ©rir les angines.

– Le fruit de l’espĂšce Hibiscus esculentus appelĂ© gombo, entre. comme lĂ©gume dans la composition de nombreux plats africains, asiatiques, d’AmĂ©rique centrale et d’AmĂ©rique du Sud.

Partie utilisée

La partie utilisée est la fleur.

L’hibiscus le plus utilisĂ© en phytothĂ©rapie est l’Hibiscus Sabdariffa.

On lui connait des effets diurĂ©tiques qui permettent de favoriser l’élimination rĂ©nale. AssociĂ© Ă  l’Orange amĂšre et au ThĂ© vert, l’extrait fluide d’hibiscus attaque toutes les composantes du surpoids.


[Total : 13    Moyenne : 2.5/5]

Recette de la crùme dessert à la Fleur d’Hibiscus bio

Recette de la crùme à la Fleur d’Hibiscus Agoji

Recette dessert de la crùme à la Fleur d’Hibiscus biologique Agoji

INGREDIENTS

25 cl de lait de soja
25 cl de crĂšme d’amandes
1 gousse de vanille
1 goutte d’extarit de vanille
2 g d’agar agar
60 g de sucre blond non raffiné
15 g de Fleur Hibiscus de Agoji
20 cl d’eau
90 g de sucre non raffiné (pour le sirop)

PREPARATION

Faire bouillir le lait, la crĂšme et les graines de vanille fendue en 2.
Laisser infuser 15 min. Ajouter l’agar-agar, les 60 g de sucre, l’extrait de vanille et bouillir 2 min.
Retirer la gousse et verser dans des verrines et laisser refroidir.
Entreposer au frigo 3h ou 4h.
Faire le sirop Ă  la fleur d’hibiscus en mettant l’eau Ă  bouillir, incorporer les fleurs d’hibiscus et laisser infuser 5 min hors du feu.
Puis filtrer le mélange.
Ajouter ensuite les 90 g de sucre et bouillir pendant 2 min. Verser dans un ramequin et laisser refroidir avant de le mettre au frigo pendant 1h.
Servir frais avec le sirop au dessus de la crĂšme Ă  la vanille.

 


[Total : 12    Moyenne : 2.7/5]

Pour faire du Bissap Ă  la façon marocaine, infusion de fleur d’hibiscus bio

Fleur hibiscus bio antioxydant naturel puissant

Fleur hibiscus bio antioxydant naturel puissant

3l d’eau
environ 125 g de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es
sucre vanillé ou non à discrétion
quelques branches de menthe fraiche

Porter l’eau Ă  frĂ©missement. Elle ne doit pas bouillir. Ajouter les fleurs et la menthe, sucrer et laisser infuser 30 minutes.
Passer au chinois.
Mettre en bouteille et conserver au frais. Boire bien frais !

 


[Total : 26    Moyenne : 3.5/5]

HIBISCUS, Rosa sinensis fleur comestible antioxydante , Informations générales

Hibiscus (du grec áŒ±ÏÎŻÏƒÎșÎżÏ‚ hibĂ­skos. signifiant guimauve) est un genre de plantes Ă  fleurs annuelles ou vivaces qui comporte plus de 30 000 variĂ©tĂ©s. L’Hibiscus fait partie de la famille des Malvaceae.
fleur hibiscus seches biologique naturelle

fleur hibiscus seches biologique naturelle

Ce sont des plantes connues depuis la plus haute antiquitĂ© : elles Ă©taient cultivĂ©es en Égypte et en Asie du Sud-Est. pour leur caractĂšre ornemental. mais aussi pour leurs fruits comestibles. ImportĂ©es en Europe par les Maures espagnols au XIIe siĂšcle. certaines espĂšces furent introduites en AmĂ©rique. au XVIIe siĂšcle. par les esclaves.
L’arbuste peut atteindre 5 mĂštres de hauteur et autant de largeur.
Les feuilles sont alternes. simples. ovales ou lancéolées. à bord denté ou ondulé.
Les fleurs. généralement à symétrie centrale (actinomorphes) sont isolées ou groupées en inflorescences.
Le calice a cinq sépales libres; la corolle cinq pétales libres ou légÚrement soudés à la base.
Les cinq Ă©tamines sont soudĂ©es entre elles formant un long tube. Le pistil possĂšde assez souvent cinq ovaires et un long style passant Ă  l’intĂ©rieur du tube des Ă©tamines. Le stigmate ne s’ouvre que lorsque les Ă©tamines sont flĂ©tries. permettant une fĂ©condation croisĂ©e[1].
Les fruits sont des capsules qui s’ouvrent Ă  maturitĂ© pour libĂ©rer les graines souvent velues.
Les fleurs. monochromes ou bicolores. sont torsadĂ©es avant l’ouverture complĂšte. Elles peuvent apparaitre de mars Ă  octobre si la plante est dans les conditions requises cependant. certains cultivars issus des sĂ©lections d’horticulteurs peuvent fleurir toute l’annĂ©e. Il est normal que la fleur de H. rosa sinensis se referme et tombe au bout de 24 heures environ.
Hibiscus syriacus est la fleur nationale de la CorĂ©e du Sud. La fleur. Fleur d’ÉternitĂ©. (mugunghwa en corĂ©en). est la fleur qui illustre l’esprit volontaire et modeste du peuple corĂ©en. Les CorĂ©ens ont prisĂ© l’althĂ©a comme une fleur cĂ©leste depuis le passĂ©. Le royaume Silla (nom portĂ© par la CorĂ©e au 1er siĂšcle avant J.-C.) s’est aussi appelĂ© le pays Mugunghwa. Hibiscus. aussi le symbole du surf.

Utilisation

L’hibiscus est valorisĂ© Ă  des fins alimentaires et mĂ©dicinales.
– Hibiscus sabdariffa (Oseille de GuinĂ©e ) originaire d’Afrique de l’Ouest produit des jeunes pousses et feuilles qui se mangent crues ou cuites comme des lĂ©gumes.
Ses fleurs rouges sĂ©chĂ©es puis infusĂ©es sont utilisĂ©es pour des sauces et confitures ou la prĂ©paration du Bissap ; infusion et sirop produisant une boisson rouge. bue fraiche et trĂšs sucrĂ©e (parfois prĂ©parĂ©e avec de la menthe) en Afrique de l’Ouest. dont au SĂ©nĂ©gal et en Mauritanie oĂč une de ses appellation populaire en vogue est devenue “Coc’Afrique” (“Seille” en GuinĂ©e. et “roselle” en JamaĂŻque). C’est une boisson riche en acide ascorbique (d’oĂč son goĂ»t acidulĂ©) et on lui prĂȘte des vertus diurĂ©tiques. sĂ©datives et hypotensives. voire laxatives.
En Afrique de l’Est et au Moyen Orient. cette boisson est appelĂ©e carcadĂ© (ou karkadĂ©. karkadeh ; de l’arabe karkandji). TrĂšs prisĂ©e en Égypte y compris pour des vertus mĂ©dicinales. Cette boisson y est bue froide ou chaude.
Le carcadet est en vente dans des boutiques d’herboristerie ou sur le marchĂ© Ă©lectronique.
– Les fleurs de l’Hibiscus syriacus sont comestibles et ont des propriĂ©tĂ©s Ă©mollientes (= qui dĂ©tend. ramollit les tissus). Elles Ă©taient autrefois utilisĂ©es en mĂ©decine traditionnelle pour calmer la toux et guĂ©rir les angines.
– Le fruit de l’espĂšce Hibiscus esculentus – dĂ©placĂ©e depuis dans le genre Abelmoschus (Abelmoschus esculentus) – appelĂ© gombo. entre. comme lĂ©gume. dans la composition de nombreux plats africains. asiatiques. d’AmĂ©rique centrale et d’AmĂ©rique du Sud.

Partie utilisée

La partie utilisée est la fleur séchée.

[Total : 9    Moyenne : 3.4/5]

L’hibiscus, fleur de grandes vertus antioxydante, reminĂ©ralisante, rafraĂźchissante, tonifiante, exfoliante, hydratante

Symbole de beautĂ© et de sĂ©duction, la fleur d’hibiscus recĂšle de nombreux trĂ©sors. Bienfaits de l’hibiscus bio Antioxydante, reminĂ©ralisante, rafraĂźchissante, tonifiante, exfoliante, hydratante. Un actif prĂ©cieux, 100% naturel.
hibiscus fleur antioxydant naturel biologique

hibiscus fleur antioxydant naturel biologique

La petite histoire

Arbrisseau aux 30 000 variĂ©tĂ©s de fleurs, l’hibiscus est originaire d’Asie tropicale. Il se cultive aussi en Chine, au Mexique, aux Antilles, Ă  Madagascar, au SĂ©nĂ©gal ou encore en Egypte oĂč le karkadĂ©, une infusion rafraĂźchissante au goĂ»t acidulĂ©, est la boisson nationale. RĂ©putĂ©es pour ĂȘtre aphrodisiaques, les fleurs s’assemblent pour former des colliers pendant les cĂ©rĂ©monies de mariage dans les pays tropicaux. Elles sont aussi riches en acides organiques et en mucilages, et sĂ©duisent un nombre croissant de marques de cosmĂ©tique pour leur trĂ©sor de vertus : hydratantes, adoucissantes, antioxydantes, rĂ©gĂ©nĂ©rantes, Ă©mollientes
 SĂ©duisante et gĂ©nĂ©reuse de ses atouts, la fleur d’hibiscus.
Un anti-Ăąge naturel
Aujourd’hui, on ne compte plus les soins qui renferment des extraits de cette pĂ©pite vĂ©gĂ©tale dans leurs formules. Fouad Makroum, le fondateur de la marque Little Big Bio, l’a bien compris, et utilise les protĂ©ines des graines d’hibiscus originaire du Burkina Faso dans son soin rĂ©parateur antirides “pour ses qualitĂ©s rĂ©gĂ©nĂ©ratrices rares, en synergie avec le baobab et le Marula pour un anti-Ăąge complet“, explique-t-il. Le crĂ©ateur de la marque engagĂ©e et responsable nous assure aussi “que l’hibiscus permet d’inhiber la contraction des muscles faciaux avec un effet lissant rĂ©el”. Une alternative douce et naturelle Ă  la toxine botulique, en quelques sortes

Par Linda Mestaoui Merigot

[Total : 7    Moyenne : 3.6/5]
PĂ©toncle fleur d'hibiscus recette biologique fleur comestible

PĂ©toncle fleur d’hibiscus recette biologique fleur comestible

Pour 2 personnes, en entrĂ©e, recette des PĂ©toncles grillĂ©s sur lit de poires, rĂ©duction d’Hibiscus

INGRÉDIENTS

– 4 gros pĂ©toncles frais
– Âœ tasse de vin blanc (j’ai utilisĂ© le MĂ©nage Ă  Trois, assemblage Californien de Chenin blanc, Chardonnay et Muscat)
– 1 Âœ c. Ă  table de fleurs d’Hibiscus sĂ©chĂ©es
– un morceau de 2 cm de gingembre frais, Ă©pluchĂ©
– 1 poire Abate ou Bosc
– 1 c. Ă  table de beurre
– 1 c. Ă  thĂ© de beurre
– poivre du moulin
– Fleur de sel de GuĂ©rande

PROGRESSION

– Dans une petite casserole, faites chauffer le vin Ă  feu doux;
– Plongez-y les fleurs d’Hibiscus et le morceau de gingembre. Amenez le vin Ă  une lĂ©gĂšre Ă©bullition et laissez rĂ©duire jusqu’à ce que le liquide soit lĂ©gĂšrement sirupeux. Retirez du feu, filtrez le liquide et rĂ©servez-le;
– Coupez la poire en deux, retirez-en le cƓur et tranchez-la en lamelles moyennement fines. Poivrez-les;
– Faites rĂŽtir les lamelles de poire Ă  feu moyen dans 1 c. Ă  table de beurre;
– Quand les poires sont rĂŽties et lĂ©gĂšrement caramĂ©lisĂ©es, retirez-les de la poĂȘle et placez-les tout de suite au centre de deux assiettes de service;
– Remettez la mĂȘme poĂȘle sur le feu, rajouter une c. Ă  thĂ© de beurre et faites-y rĂŽtir les pĂ©toncles que vous aurez prĂ©alablement poivrĂ©s sur un feu moyen-Ă©levĂ©. Les pĂ©toncles doivent ĂȘtre tout juste cuits : un pĂ©toncle trop cuit sera coriace;
– DĂ©posez les pĂ©toncles sur le lit de poires, puis arrosez le tout de rĂ©duction Ă  l’Hibiscus;
– Parsemez lĂ©gĂšrement de fleur de sel de GuĂ©rande.

[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Recette de confiture pĂȘche et hibiscus bio

De belles pĂȘches bien parfumĂ©es (ben oui, c’est la saison) + quelques pĂ©tales d’hibiscus = une confiture rouge du plus bel effet, avec en plus, un petit goĂ»t de bonbon acidulĂ©.
Recette de confiture pĂȘche et hibiscus

Recette de confiture pĂȘche et hibiscus

Pour 3 pots de confiture

1 kg de pĂȘches jaunes (dĂ©noyautĂ©es et coupĂ©es en petits morceaux)
1 kg de sucre pour confiture de type Confisuc (c’est du sucre additionnĂ© de pectine : cela permet une cuisson trĂšs rapide – les fruits gardent ainsi leur belle couleur d’origine)
2 cuillerĂ©es Ă  soupe de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es (magasins bio ou Ă©piceries orientales)
1 morceau de mousseline pour faire infuser les pétales de fleurs
La veille, mĂ©langer les pĂȘches et le sucre dans un grand saladier. Laisser les fruits rendre leur jus pendant 12 heures au moins.
Le jour J, enfermer les pĂ©tales d’hibiscus sĂ©chĂ©s dans un morceau de mousseline (ou de gaze) sans les serrer. Transvaser les fruits dans une bassine Ă  confiture ou dans une grande casserole et faire chauffer Ă  feu vif. DĂšs que le mĂ©lange arrive Ă  Ă©bullition le retirer du feu et y laisser infuser les fleurs d’hibiscus pendant 10 Ă  15 minutes en remuant de temps en temps. La confiture doit prendre une jolie couleur rouge foncĂ©. Retirer le mousseline et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes en remuant sans arrĂȘt.
Pour vĂ©rifier la cuisson, dĂ©poser une cuillerĂ©e de confiture dans un petit verre. L’entreposer pendant 2 minutes au congĂ©lateur : la confiture doit se figer. Si ce n’est pas le cas, faire cuire 2 ou 3 minutes de plus. Mettre immĂ©diatement dans des pots stĂ©riles que vous retournerez jusqu’Ă  leur complet refroidissement.

Recette de confiture pĂȘche et hibiscus

De belles pĂȘches bien parfumĂ©es (ben oui, c’est la saison) + quelques pĂ©tales d’hibiscus = une confiture rouge du plus bel effet, avec en plus, un petit goĂ»t de bonbon acidulĂ©.Pour 3 pots de confiture1 kg de pĂȘches jaunes (dĂ©noyautĂ©es et coupĂ©es en petits morceaux)1 kg de sucre pour confiture de type Confisuc (c’est du sucre additionnĂ© de pectine : cela permet une cuisson trĂšs rapide – les fruits gardent ainsi leur belle couleur d’origine)2 cuillerĂ©es Ă  soupe de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es (magasins bio ou Ă©piceries orientales)1 morceau de mousseline pour faire infuser les pĂ©tales de fleurs
La veille, mĂ©langer les pĂȘches et le sucre dans un grand saladier. Laisser les fruits rendre leur jus pendant 12 heures au moins.
Le jour J, enfermer les pĂ©tales d’hibiscus sĂ©chĂ©s dans un morceau de mousseline (ou de gaze) sans les serrer. Transvaser les fruits dans une bassine Ă  confiture ou dans une grande casserole et faire chauffer Ă  feu vif. DĂšs que le mĂ©lange arrive Ă  Ă©bullition le retirer du feu et y laisser infuser les fleurs d’hibiscus pendant 10 Ă  15 minutes en remuant de temps en temps. La confiture doit prendre une jolie couleur rouge foncĂ©. Retirer le mousseline et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes en remuant sans arrĂȘt.
Pour vĂ©rifier la cuisson, dĂ©poser une cuillerĂ©e de confiture dans un petit verre. L’entreposer pendant 2 minutes au congĂ©lateur : la confiture doit se figer. Si ce n’est pas le cas, faire cuire 2 ou 3 minutes de plus. Mettre immĂ©diatement dans des pots stĂ©riles que vous retournerez jusqu’Ă  leur complet refroidissement.


[Total : 3    Moyenne : 4/5]

Recette de la GelĂ©e de framboise Ă  l’agar-agar et Ă©mulsion d’hibiscus bio

Le fameux agar-agar, trĂšs utilisĂ© dans la cuisine bio. Un gĂ©lifiant Ă  base d’algues. Le rĂ©sultat est trĂšs convainquant. Je suggĂšre plutĂŽt cette recette  en entremet car elle trĂšs lĂ©gĂšre. Ou en dessert pour les personnes qui comme moi, n’aiment pas les goĂ»ts trop sucrĂ©s.
Titre:  GelĂ©e de framboise Ă  l’agar-agar et Ă©mulsion d’hibiscus.
Degrés: Intermédiaire.
Temps: 2 heures.
Type: Entremet ou dessert.

Ingrédients

Pour 6 personnes
4 poignées de framboises congelées
2 cĂ c d’agar-agar
6 cĂ c de sirop d’agave
4 cĂ s de crĂšme fraĂźche
1 yaourt de brebis
4 pincĂ©es de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es
6 framboises pour la décoration

Préparation

Mettez les framboises dans une casserole avec un filet d’eau. Couvrez et faites fondre Ă  feu doux. Ensuite, retirez du feu et rĂ©duisez en purĂ©e avec un mixer pour obtenir 1/2 litre de jus de framboise. S’il vous en manque, ajoutez d’autres framboises ou de l’eau. Mettez le 1/2 litre de jus de framboises dans une casserole avec l’agar-agar et faites bouillir 2 minutes. Retirez du feu. Ajoutez 3 cĂ t de sirop d’agave et mĂ©langez. Versez le mĂ©lange dans les verrines ou ramequins et laissez refroidir au rĂ©frigĂ©rateur au moins une heure, le temps que le mĂ©lange durcisse.
Pendant ce temps, faites la dĂ©coction de fleurs d’hibiscus. Mettez les fleurs dans une casserole avec un peu d’eau et faites bouillir pendant 10 minutes. Retirez du feu et laissez refroidir.
Dans un saladier, mettez la crĂšme fraĂźche, le yaourt de brebis, 3 cĂ t de sirop d’agave et 5 cĂ s de la dĂ©coction d’hibiscus. MĂ©langer au fouet Ă©lectrique.
Une fois que le jus de framboises est gĂ©lifiĂ© dans les verrines, ajoutez l’Ă©mulsion d’hibiscus par dessus et dĂ©corez d’une framboise.

Propriétés

Hibiscus: IntĂ©grĂ©e dans le quotidien, la tisane d’hibiscus aiderait Ă  lutter contre l’hypertension.
Agar-Agar: L’agar-agar est obtenu Ă  partir de plusieurs algues rouges sĂ©chĂ©es, lavĂ©es et rĂ©duites en poudre. Les japonais l’utilisent depuis la nuit des temps dans leur cuisine. Cette poudre incolore et inodore au fort pouvoir gĂ©lifiant, est reconnue pour ses minĂ©raux et son faible apport calorique.
Sirop d’agave: Le sirop d’agave vient du fruit d’une plante grasse poussant au Mexique. Les AztĂšques l’appelaient “l’eau de miel”. Il remplace aisĂ©ment le sucre mais avec beaucoup moins de calories. Le sirop d’agave est particuliĂšrement indiquĂ© pour les diabĂ©tiques ou pour les personnes suivant un rĂ©gime minceur.

Boisson fraüche aux fleurs d’hibiscus

Pour 2 litres de boisson
2 litres d’eau
1 cuil. Ă  soupe bombĂ©e de fleurs d’hibiscus
100 g de sucre
Versez tous les ingrédients dans un grand saladier et laissez macérer deux heures en remuant de temps en temps.
Filtrez, goûtez et ajoutez éventuellement plus de sucre car certains préfÚrent cette boisson plus sucrée.
Conservez cette boisson au frais dans des bouteilles en verre (pour cela, pensez à garder vos bouteilles de jus de fruits en verre, elles sont trÚs pratiques par exemple pour transporter un velouté ou un vin chaud chez des amis).
Variante testée
1 cuil. Ă  cafĂ© de fleur d’oranger pour Âœ litre de boisson : excellent.

[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

PlongĂ©e dans une coupe de champagne, la fleur d’Hibiscus se dĂ©ploie dĂ©licatement au fond du verre dans une

effervescence de bulles.

Comestible et acidulée, sa saveur se rapproche à la fois de la framboise et de la rhubarbe, et sa texture, croquante
comme un litchi.
Vous pourrez l’utiliser aussi comme dĂ©coration de plats pour leur apporter une note d’originalitĂ© et d’esthĂ©tisme.
Fabriquée à la main et 100% naturelle, elle est conservée entiÚre dans du sirop, la meilleure façon de garder le goût
originel de cette “fleur fruit” si charnelle.

PlongĂ©e dans une coupe de champagne, la fleur d’Hibiscus se dĂ©ploie dĂ©licatement au fond du verre dans uneeffervescence de bulles.Comestible et acidulĂ©e, sa saveur se rapproche Ă  la fois de la framboise et de la rhubarbe, et sa texture, croquantecomme un litchi.Vous pourrez l’utiliser aussi comme dĂ©coration de plats pour leur apporter une note d’originalitĂ© et d’esthĂ©tisme.FabriquĂ©e Ă  la main et 100% naturelle, elle est conservĂ©e entiĂšre dans du sirop, la meilleure façon de garder le goĂ»t originel de cette “fleur fruit” si charnelle.


[Total : 12    Moyenne : 3.4/5]

Le fruit de la fleur d’Hibiscus est le Gombo, un lĂ©gume fruit plein de vertus antioxydantes pour la santĂ©

Le gombo (Abelmoschus esculentus) est une plante tropicale Ă  fleurs appartenant Ă  la famille des Malvaceae, originaire d’Afrique.

Le fruit de la fleur d'Hibiscus est le Gombo, un légume fruit plein de vertus antioxydantes pour la santé

Le fruit de la fleur d’Hibiscus est le Gombo, un lĂ©gume fruit plein de vertus antioxydantes pour la santĂ©

Son fruit est une capsule de forme pyramidale rĂ©coltĂ©e verte et employĂ©e comme lĂ©gume et comme condiment. Sa section transversale montre cinq cavitĂ©s qui forment un parfait pentagone. Sa peau est couverte d’un duvet soyeux.

Noms vernaculaires : il est aussi appelé corne grecque, bamia (GrÚce), okra ou gnawia ou ganaouia (Tunisie), lalo ou bamia en Turquie.
Le nom de « gombo » est issu du bantou de région angolaise ki-ngombo1.
Synonyme :
Hibiscus esculentus L.
Description
Le gombo est une grande herbe, annuelle, à la tige érigée pouvant atteindre 2 m 50 de haut.
Les feuilles sont palmatilobĂ©es, de gabarit suborbiculaires, Ă  5-7 lobes irrĂ©guliĂšrement serretĂ©s. Elles sont portĂ©es par un long pĂ©tiole (jusqu’à 35 cm).
Les fleurs solitaires, axillaires, sont formĂ©es d’un calice spathacĂ©, Ă  5 dents, de 5 pĂ©tales de 3-4,5 cm, jaunes ou jaunĂątres, tachĂ©s de pourpre Ă  la base, de 5 carpelles et d’étamines soudĂ©es.
Le fruit est une capsule de 8-25 cm de long, poilue, anguleuse, ovoïde-lancéolée, longuement pointue.
Histoire
Cette plante Ă©tait cultivĂ©e par les Égyptiens, puis importĂ©e en Europe par les Maures espagnols au xiie siĂšcle, elle fut introduite au xviie siĂšcle en AmĂ©rique par les esclaves. Les esclaves et maĂźtres parlant le crĂ©ole utilisaient ce mot pour parler des plantes en gĂ©nĂ©ral. Elle est consommĂ©e dans la quasi totalitĂ© de l’Afrique tout au long de l’annĂ©e.
Utilisation
Le fruit contient une substance mucilagineuse (de texture gĂ©latineuse) utile pour Ă©paissir soupes et ragoĂ»ts. On conseille gĂ©nĂ©ralement de choisir des gombos bien colorĂ©s de moins de 10 cm de long afin qu’ils ne soient pas durs. Le gombo se mange cru ou cuit et il fait partie de nombreux plats crĂ©oles, africains ou japonais. Il rentre notamment dans la fabrication du calalou.
Il se marie bien avec la tomate, l’oignon, l’igname, le poivron ainsi qu’avec le curry, la coriandre, l’origan, le citron, le vinaigre et d’autres Ă©pices comme le ras el hanout.

Il est Ă©galement la base du gumbo : soupe cadienne typique de Louisiane, dans laquelle le fond est constituĂ© de mĂ©lange de cĂ©leri, poivron vert et oignon que l’on fait revenir avec les gombos coupĂ©s en rondelles. D’autres prĂ©parations typiques du Sud des États-Unis sont les gombos braisĂ©s Ă  la tomates et les rondelles de gombo frites.
Il est également utilisé pour des sauces avec de la viande blanche ou du poulet.
Fragile, le gombo se conserve deux à trois jours au réfrigérateur dans un sac de papier.
Les graines mĂ»res, grillĂ©es, peuvent ĂȘtre utilisĂ©es en guise de cafĂ©. Le gombo est une spĂ©cialitĂ© de la cĂŽte d’ivoire il est souvent utilisĂ© en sauce sur du riz blanc.
Le gombo est un lĂ©gume typique de l’alimentation africaine. On le retrouve Ă©galement dans le sud de l’Europe, en Inde, au Moyen-Orient, aux Antilles et en AmĂ©rique du Sud. Le gombo, aussi appelĂ© okra, est consommĂ© cru, cuit et parfois sous forme dĂ©shydratĂ©e. Sa saveur et sa texture particuliĂšre, ainsi que les composĂ©s nutritifs qu’il contient en font un lĂ©gume qui gagne Ă  ĂȘtre connu.
Principes actifs et propriétés
Selon plusieurs Ă©tudes prospectives et Ă©pidĂ©miologiques, une consommation Ă©levĂ©e de fruits et de lĂ©gumes diminuerait le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. La prĂ©sence d’antioxydants dans les fruits et les lĂ©gumes pourrait, en partie, expliquer cet effet protecteur.
Antioxydants. Les antioxydants sont des composĂ©s qui protĂšgent les cellules du corps des dommages causĂ©s par les radicaux libres. Ces derniers seraient impliquĂ©s dans le dĂ©veloppement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liĂ©es au vieillissement. Dans une Ă©tude in vitro, des extraits de gombo ont dĂ©montrĂ© un certain potentiel antioxydant. Le gombo contient de faibles quantitĂ©s de composĂ©s antioxydants, comme le bĂȘta-carotĂšne, la lutĂ©ine et la zĂ©axanthine, et une plus grande quantitĂ© d’un autre de ces composĂ©s, la quercĂ©tine. Une portion de 100 g (environ 250 ml) de gombo frais fournit 11 mg de quercĂ©tine. À titre de comparaison, l’oignon, qui constitue l’une des principales sources de quercĂ©tine de l’alimentation en contient de 13 mg Ă  20 mg par 100 g.
Fibres alimentaires. Les fibres alimentaires ne se retrouvent que dans les produits vĂ©gĂ©taux. Elles regroupent un ensemble de substances qui ne sont pas digĂ©rĂ©es par l’organisme. Elles sont classifiĂ©es en deux groupes principaux : les fibres solubles et les insolubles. Le gombo contient une proportion Ă©levĂ©e de fibres solubles, soit 40 % de son contenu en fibres alimentaires totales. De façon gĂ©nĂ©rale, les fibres solubles sont associĂ©es Ă  des taux de sucre et de cholestĂ©rol sanguins plus favorables pour la santĂ©, ainsi qu’à un ralentissement du transit intestinal. Dissoutes dans l’eau, les fibres solubles forment des substances visqueuses ou gĂ©lifiĂ©es. Une Ă©tude rĂ©alisĂ©e Ă  la fin des annĂ©es 1980 a dĂ©montrĂ© que ces substances, extraites du gombo, permettaient de rĂ©duire le taux de sucre sanguin des souris. GrĂące Ă  ses propriĂ©tĂ©s, le gombo fait partie de la diĂšte Portfolio, une diĂšte reconnue pour son effet bĂ©nĂ©fique sur les concentrations de cholestĂ©rol sanguin.
Nutriments les plus importants :
ManganĂšse. Le gombo cru est une excellente source de manganĂšse pour la femme et une bonne source pour l’homme (les besoins en manganĂšse de l’homme Ă©tant supĂ©rieurs Ă  ceux de la femme). Le gombo bouilli est une source de manganĂšse. Le manganĂšse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de diffĂ©rents processus mĂ©taboliques. Il participe Ă©galement Ă  la prĂ©vention des dommages causĂ©s par les radicaux libres.
Vitamine K. Le gombo bouilli est une excellente source de vitamine K. Le gombo cru est une excellente source pour la femme et une bonne source pour l’homme (les besoins en vitamine K de l’homme Ă©tant supĂ©rieurs Ă  ceux de la femme). La vitamine K est nĂ©cessaire Ă  la fabrication de protĂ©ines qui participent Ă  la coagulation du sang (autant Ă  sa stimulation qu’à son inhibition). Elle joue aussi un rĂŽle dans la formation des os. En plus de se trouver dans plusieurs aliments, la vitamine K est fabriquĂ©e par les bactĂ©ries prĂ©sentes dans l’intestin. Les carences en vitamine K sont donc rares.

Calcium. Le gombo bouilli est une source de calcium. Le calcium est, de loin, le minĂ©ral le plus abondant dans le corps. Il est majoritairement entreposĂ© dans les os, dont il fait partie intĂ©grante. Il contribue Ă  la formation des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santĂ©. Le calcium joue aussi un rĂŽle essentiel dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cƓur.
MagnĂ©sium. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de magnĂ©sium. Le magnĂ©sium participe au dĂ©veloppement osseux, Ă  la construction des protĂ©ines, aux actions des enzymes, Ă  la contraction des muscles, Ă  la santĂ© des dents et au fonctionnement du systĂšme immunitaire. Il joue aussi un rĂŽle dans le mĂ©tabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.
Fer. Le gombo bouilli est une source de fer pour l’homme seulement (les besoins en fer de la femme Ă©tant supĂ©rieurs Ă  ceux de l’homme). Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minĂ©ral est essentiel au transport de l’oxygĂšne et Ă  la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rĂŽle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs. Il est Ă  noter que le fer contenu dans les aliments d’origine vĂ©gĂ©tale (comme le gombo) est moins bien absorbĂ© par l’organisme que le fer contenu dans les aliments d’origine animale. L’absorption du fer des vĂ©gĂ©taux est toutefois favorisĂ©e par la consommation de certains nutriments, comme la vitamine C.
Cuivre. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nĂ©cessaire Ă  la formation de l’hĂ©moglobine et du collagĂšne (protĂ©ine servant Ă  la structure et Ă  la rĂ©paration des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent Ă©galement Ă  la dĂ©fense du corps contre les radicaux libres.
Vitamine B2. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine B2. La vitamine B2 est aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, elle joue un rĂŽle dans le mĂ©tabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue Ă  la croissance et Ă  la rĂ©paration des tissus, Ă  la production d’hormones et Ă  la formation des globules rouges.
Vitamine B3. Le gombo cru est une source de vitamine B3 pour la femme seulement (les besoins en vitamine B3 de l’homme Ă©tant supĂ©rieurs Ă  ceux de la femme). AppelĂ©e aussi niacine, la vitamine B3 participe Ă  de nombreuses rĂ©actions mĂ©taboliques et contribue particuliĂšrement Ă  la production d’Ă©nergie Ă  partir des glucides, des lipides, des protĂ©ines et de l’alcool que nous ingĂ©rons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un dĂ©veloppement normaux.
Vitamine B6. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine B6. La vitamine B6, aussi appelĂ©e pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au mĂ©tabolisme des protĂ©ines et des acides gras ainsi qu’à la fabrication des neurotransmetteurs. Elle collabore Ă©galement Ă  la production des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygĂšne. La pyridoxine est aussi nĂ©cessaire Ă  la transformation du glycogĂšne en glucose et elle aide au bon fonctionnement du systĂšme immunitaire. Enfin, cette vitamine joue un rĂŽle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses.
Vitamine B9. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine B9 (folate). Cette vitamine participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Elle joue un rÎle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du systÚme nerveux et du systÚme immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du foetus.
Vitamine C. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine C. Le rĂŽle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delĂ  de ses propriĂ©tĂ©s antioxydantes. Elle contribue aussi Ă  la santĂ© des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protĂšge contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les vĂ©gĂ©taux et accĂ©lĂšre la cicatrisation.
www.fleurhibiscus.com le site de la fleur d’Hibiscus

Acheter des aliments riches en antioxydants naturels puissants pour la vitalitĂ© du corps et de l’esprit sur Biologiquement.com, la boutique en ligne de la SociĂ©tĂ© AGOJI : fleurs d’hibiscus bio


[Total : 2    Moyenne : 3/5]

La sensation de fraĂźcheur que procurent les fleurs d’hibiscus est en ce moment trĂšs apprĂ©ciĂ©e que ce soit sous forme d’infusions ou de desserts.

Une recette de gelĂ©e Ă  l’agar-agar parfumĂ©e Ă  la rose et Ă  l’hibiscus incrustĂ©e de dĂ©s de poires. TrĂšs simple et trĂšs fraĂźche, Ă  consommer en fin de repas ou en collation pour se rafraĂźchir.
Recette (pour 3 petits verres): 25 cl d’eau – 3 fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es – 1 bonne cs de sucre (ou sucre de rĂ©gime) – 1 gtte d’arĂŽme Ă  la rose – 1 poire – 1/2 cc d’agar-agar Faire chauffer l’eau avec le sucre et l’arĂŽme Ă  la rose, Ă  frĂ©missement, ajouter l’agar-agar. Poursuivre 1 min en remuant. Eteindre le feu et ajouter les fleurs d’hibiscus. Laisser infuser 10-15 min. DĂ©poser des morceaux de poire dans les verres, recouvrir de gelĂ©e d’hibiscus. Placer au frais 1 Ă  2 h.
La fleur d’hibiscus est originaire de la CHINE . Dans les iles de POLYNESIE , cette fleur a une grande importance pour les jeunes gens ; placĂ©e derriere l’oreille droite , cela signifie qu’ils sont deja liĂ©s sentimantalement Ă  gauche qu’ilssont pres Ă  rencontrer l’ame soeur ; Offrir une fleur d’hibiscus Ă  une personne veut dire rendre hommage Ă  sa beautĂ© .

[Total : 5    Moyenne : 3.8/5]

Un extrait de fleur d’hibiscus bio, Hibiscus sabdariffa L., diminuerait l’oxydation du LDL cholestĂ©rol, responsable d’artĂ©riosclĂ©rose et de maladies cardiovasculaires, selon une Ă©tude taĂŻwanaise.

L’extrait d’hibiscus, Ă©galement utilisĂ© comme colorant alimentaire, contient, Ă  l’instar du vin, de nombreux antioxydants tels que anthocyanes, polyphĂ©nols et flavonoĂŻdes. Ces composĂ©s ont prouvĂ© leur efficacitĂ© sur la prĂ©vention de l’oxydation du LDL cholestĂ©rol.
Fleur d'hibiscus biologique fleur comestible

Fleur d’hibiscus biologique fleur comestible

L’oxydation du LDL
« Il est prouvĂ© une augmentation du cholestĂ©rol LDL dans les lĂ©sions athĂ©rosclĂ©reuses, et Ă©galement que  l’oxydation du LDL est directement la cause de la pathogĂ©nicitĂ©. », explique l’auteur Yun-Ching Chang de la Chung Shan Medical University. L’étude, publiĂ©e dans la revue Food and Chemical Toxicology retrace les effets de l’extrait d’hibiscus sur l’oxydation du LDL, la fragmentation de l’apolipoprotĂ©ine B, et la fabrication de radicaux libres in vitro.
Efficacité dose dépendante
L’Apo B est la lipoprotĂ©ine principale du LDL cholestĂ©rol, elle est responsable de la formation des plaques athĂ©romateuses endovasculaires. Les chercheurs ont montrĂ© que l’efficacitĂ© Ă©tait dose dĂ©pendante. Des doses de 0.25, 0.5, et 1 mg/ml rĂ©duisent respectivement le taux de LDL cholestĂ©rol de 13, 56, et 75 %. L’Apo B est lui aussi rĂ©duit de maniĂšre significative, dose dĂ©pendante Ă©galement.
Les anthocyanes antioxydants
Les rĂ©sultats tendent Ă  prouver que ce sont les anthocyanes qui seraient responsables de l’activitĂ© anti-oxydante au niveau du LDL cholestĂ©rol.
Mieux connaütre l’Hibiscus
Hibiscus sabdariffa L. de la famille des malvacĂ©es (red sorrel en anglais) est cultivĂ©e dans le monde entier. Son premier rĂŽle thĂ©rapeutique a Ă©tĂ© dĂ©volu, en mĂ©decine traditionnelle, au traitement de l’HTA et aux troubles hĂ©patiques. Les formes d’utilisation sont variĂ©es, depuis la confiture, les thĂ©s parfumĂ©s, en passant par les sauces et les sodas.

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

PrĂ©paration du ThĂ© glacĂ© Ă  l’hibiscus et Ă  la cardamone

Ingrédients :
1 cĂ s d’hibiscus sĂ©chĂ©
2 gousses de cardamone
1 cĂ s de miel ou de sirop d’agave
1 litre d’eau froide.
Dans un poĂȘlon, mettre l’hibiscus, la cardamone et l’eau froide.
Porter Ă  Ă©bullition et prolonger la cuisson d’1 ou 2 minutes.
Eteindre et filtrer la préparation.
Ajouter le miel dans la préparation encore chaude.
Laisser refroidir puis placer au frigo.
Servir le thĂ© trĂšs frais dans un grand verre rempli de glaçons et recouvrir d’une fine tranche d’orange.  Planter une paille et dĂ©guster sans attendre.

[Total : 3    Moyenne : 3.3/5]
Boulghour hibiscus façon riz au lait

Les ingrédients
300 g de boulghour
20 g de beurre demi-sel Président
1 l de lait demi écrémé Lactel
10 cl de crÚme liquide Bridélice
80 g de sucre roux
25 cl d’eau
80 g de sucre blanc
1 poignĂ©e de fleur d’hibiscus
La préparation
Faire chauffer le lait dans une casserole. Maintenir au chaud Ă  feu doux.
Dans une casserole, faire fondre le beurre, y dĂ©poser le boulghour. Verser 25 cl de lait chaud. Remuer jusqu’Ă  ce que le boulgour ait absorbĂ© le lait, ajouter 60 g de sucre roux, puis verser le reste du lait chaud et la crĂšme.
Cuire Ă  feu doux 20 minutes jusqu’Ă  l’obtention d’une consistance proche de celle du riz au lait.
Pour le sirop d’hibiscus :
Pendant ce temps, dans une casserole, rĂ©unir l’eau et le sucre semoule. Porter Ă  Ă©bullition jusqu’Ă  dissolution du sucre. Le sirop doit rester translucide. Retirer du feu, ajouter les fleurs d’hibiscus Ă©mincĂ©es. Laisser infuser Ă  couvert.
Au terme de la cuisson du boughour, verser 5 cl de sirop d’hibiscus. MĂ©langer dĂ©licatement. GoĂ»ter et rectifier le goĂ»t si besoin en ajoutant le reste de sucre roux.
Disposer le boulghour au lait dans des assiettes creuses, agrémenter du sirop.
Recette élaborée par la Collective de Produits Laitiers

Boulghour hibiscus façon riz au lait

Les ingrédients
300 g de boulghour20 g de beurre demi-sel PrĂ©sident1 l de lait demi Ă©crĂ©mĂ© Lactel10 cl de crĂšme liquide BridĂ©lice80 g de sucre roux25 cl d’eau80 g de sucre blanc1 poignĂ©e de fleur d’hibiscus

La préparation
Faire chauffer le lait dans une casserole. Maintenir au chaud Ă  feu doux.Dans une casserole, faire fondre le beurre, y dĂ©poser le boulghour. Verser 25 cl de lait chaud. Remuer jusqu’Ă  ce que le boulgour ait absorbĂ© le lait, ajouter 60 g de sucre roux, puis verser le reste du lait chaud et la crĂšme.Cuire Ă  feu doux 20 minutes jusqu’Ă  l’obtention d’une consistance proche de celle du riz au lait.Pour le sirop d’hibiscus :Pendant ce temps, dans une casserole, rĂ©unir l’eau et le sucre semoule. Porter Ă  Ă©bullition jusqu’Ă  dissolution du sucre. Le sirop doit rester translucide. Retirer du feu, ajouter les fleurs d’hibiscus Ă©mincĂ©es. Laisser infuser Ă  couvert.Au terme de la cuisson du boughour, verser 5 cl de sirop d’hibiscus. MĂ©langer dĂ©licatement. GoĂ»ter et rectifier le goĂ»t si besoin en ajoutant le reste de sucre roux.Disposer le boulghour au lait dans des assiettes creuses, agrĂ©menter du sirop.


[Total : 4    Moyenne : 3.5/5]

Culture et varietes de l’hibiscus, Rose de Chine Rose de Cayenne Hibiscus

Famille: Malvacées
Origine: de l’Asie au sud-est des Ăźles polynĂ©siennes
PĂ©riode de floraison: de mars Ă  octobre
Couleur des fleurs: blanc, jaune, orange, rouge
Exposition: lumiĂšre vive
Type de sol: terreau
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: légÚrement humide, frais
Utilisation: bac
Hauteur: de 4 Ă  5 m
Type de plante: arbuste Ă  fleurs
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant, caduc sous 10°C, gÚle à 5°C
RusticitĂ©: 5°C minimum en hiver, entre 18 °C et 30°C toute l’annĂ©e
Plantation, rempotage: rempotage en mars
MĂ©thode de multiplication: semis au chaud, bouturage de tĂȘte de 10 cm, utilisez de l’hormone de bouturage, greffage en fente pour les variĂ©tĂ©s modernes longues Ă  bouturer
Taille: Taillez votre hibiscus au printemps pour qu’il se ramifie bien pour augmenter la floraison. Si votre plante est un peu dĂ©garnie Ă  la base, rabattez les tiges Ă  15 cm du pied. Les fleurs apparaissent sur les pousses de l’annĂ©e.
EspÚces, variétés intéressantes: Le genre comprend plus de 200 espÚces et plus de 30000 variétés, choisissez votre hibiscus
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Paramaribo’ aux fleurs pourpres
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Beach Ball’ aux fleurs panachĂ©es trĂšs doubles
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Norman Lee’ aux fleurs jaunes au coeur rose
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Dorothy Olive’ superbes fleurs oranges et jaunes doubles
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Alexandra’ fleurs simples dĂ©gradĂ©es du rouge vers le orange
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Antilles saumon’ Ă  l’etamine trĂšs longue
Maladies et insectes nuisibles: les cochenilles, les aleurodes, les pucerons, les araignées rouges surtout en intérieur
Toxicité: non
Les fleurs remarquables de l’hibiscus ne durent guĂšre plus d’une journĂ©e, elles sont renouvellĂ©es trĂšs rĂ©guliĂšrement pendant tout l’Ă©tĂ© pour peu que vous lui fournissiez chaleur et lumiĂšre toute l’annĂ©e. L’hibiscus est d’origine tropicale. A partir de mi-mai, aprĂšs les gelĂ©es, sortez-le au soleil, et surtout n’oubliez pas l’arrosage auquel vous ajouterez de l’engrais (riche en azote) tous les 15 jours qui garantira une abondante floraison.
Dans la nature, les feuilles de l’hibiscus sont persistantes, cependant en hiver, lorsque la tempĂ©rature devient trop basse et passe sous les 10°C, l’hibiscus perd ses feuilles. Dans ce cas, laissez la terre pratiquement sĂšche, la plante se met en repos jusqu’au printemps ou elle repartira. Ne laissez pas d’eau dans la soucoupe aprĂšs un arrosage.
Pourquoi mon hibiscus perd-t-il ses boutons floraux ?
Un changement d’environnement comme l’installation d’une plante achetĂ©e chez vous peut provoquer ce phĂ©nomĂšne.
Comment conserver mon hibiscus en hiver ?
Maintenez votre hibiscus dans une piÚce lumineuse à une quinzaine de degrés et limitez les arrosages.
Le saviez-vous ?
La rose de Chine est la fleur nationale de Hawaii et de la Malaysie.
En Chine, on utilise sa sĂšve pour colorer les vĂȘtements.
En Egypte, les pétales séchées sont utilisées pour faire une tisane riche en vitamine C.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Recette du Tiramisu aux Fraises, aux Fleurs d’Hibiscus et Ă  la Fleur D’oranger

Pour 4 Jolies Coupes :
* 8 biscuits Ă  la cuillĂšre
* 250 grammes de mascarpone
* 3 jaunes d’oeufs
* 100 grammes de sucre semoule
* 5 gouttes d’huile essentielle de citron
* 10 cl de crĂšme fraĂźche liquide
* 250 grammes de fraises
* 2 cuillĂšres Ă  soupe de sucre semoule
* 4 cuillĂšres Ă  soupe d’eau de fleur d’oranger
* 20 cl d’eau de Source + 2 cuillĂšres Ă  soupe de sucre semoule
* 1 cuillĂšre Ă  soupe de fleurs d’hibiscus (Meuse Epices )
* Cacao Van Houten + une petite passoire
Préparation :
1) Faites bouillir l’eau. Versez-la sur les fleurs d’hibiscus et les 2 cuillĂšres Ă  soupe de sucre. Laissez infuser une dizaine de minutes. Filtrez et laissez refroidir.
2) Lavez, Ă©queutez et coupez les fraises en morceaux. Arrosez avec l’infusion de fleurs d’Hibiscus. Laissez macĂ©rer deux heures au frais en remuant de temps en temps.
3) Dans un saladier, au fouet, mĂ©langez le mascarpone avec les jaunes d’oeufs. Ajoutez le sucre et les 5 gouttes d’huile essentielle de citron. MĂ©langez bien.
4) Montez la crÚme en chantilly bien ferme. Ajoutez au mélange précédent. Réservez au frais.
5) Egouttez les fraises.
6) Garnissez le fond de chaque coupe de morceaux de biscuits Ă  la cuillĂšre. Dans chaque coupe versez une cuillĂšre Ă  soupe d’eau de fleur d’oranger.
7) DĂ©posez une couche de crĂšme au mascarpone. Ajoutez ensuite les fraises. recouvrez d’une seconde couche de crĂšme.
8) Saupoudrez de cacao tamisĂ© au travers d’une petite passoire. RĂ©servez au frais pendant 2 heures au minimum avant de servir.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Culture du plant de fleur d’hibiscus ou rose de Chine

La fleur
La fleur d’hibiscus mesure une dizaine de centimĂštres de forme simple ou double, unie ou non, de couleur blanc (hibiscus arnottianus) , jaune (hibiscus aurantiacus), rose (hibiscus seminole) orange (hibiscus broceliandre) ou rouge(hibiscus cooperi).
Elle apparaĂźt dĂšs que les jours rallongent et la floraison se prolonge jusqu’au dĂ©but de l’ hiver.
Plantation et multiplication
L’hibiscus affectionne une terre riche et humifĂšre lĂ©gĂšrement acide.
Il aime la lumiĂšre derriĂšre une vitre au Nord ou Ă  l’ Est ou derriĂšre un rideau au Sud et Ă  l’Ouest.
On le rempote en général en milieu de printemps.
La multiplication s’effectue principalment par bouturage sur un rameau d’une quinzaine de centimĂštres.
La bouture se réalise au chaud en Août dans un mélange humide et sableux.
Il est conseillĂ© d’utiliser de l’hormone de bouturage.
Culture et entretien
En fin d’hiver, on taille l’hibiscus assez court pour favoriser l’Ă©mission de jeunes pousses latĂ©rales.
DĂšs la fin des premiĂšres gelĂ©es, on placera le pot au jardin Ă  l’ombre.
Pendant tout l’Ă©tĂ©, on placera une soucoupe sans toutefois laisser l’eau stagner.
Si l’hibiscus n’a pas Ă©tĂ© rempotĂ©, on le fertilisera rĂ©guliĂšrement pour obtenir une floraison abondante.
L’hiver, on rĂ©duira les arrosages et l’on surveillera l’apparition de parasites.
Ennemis et maladies
L’hibiscus est souvent atteint en intĂ©rieur par les araignĂ©es rouges, les mouches blanches et les cochenilles.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Recette des Beignets aux Fleurs d’Hibiscus bio

Ingrédients
1 bonne poignĂ©e de fleur d’hibiscus
150 g de farine
Sucre glace
2 Ɠufs
25 cl de lait
1 cuillĂšre Ă  cafĂ© d’huile de tournesol
Huile de friture
Préparation
Dans un saladier, mĂ©langez la farine tamisĂ©e, les Ɠufs, l’huile et le lait. Laissez reposer la pĂąte pendant 2 heures.
Nettoyez soigneusement les fleurs d’hibiscus et trempez les grappes de fleurs dans la pñte à beignet.
Dans une grande sauteuse, faites frire les beignets dans l’huile bien chaude, pendant une minute de chaque cĂŽtĂ©.
RĂ©servez sur une feuille de papier absorbant, puis saupoudrez de sucre glace avant de servir !

Recette Beignets aux Fleurs d’Hibiscus
IngrĂ©dients1 bonne poignĂ©e de fleur d’hibiscus150 g de farineSucre glace2 Ɠufs25 cl de lait1 cuillĂšre Ă  cafĂ© d’huile de tournesolHuile de friture

Préparation

Dans un saladier, mĂ©langez la farine tamisĂ©e, les Ɠufs, l’huile et le lait. Laissez reposer la pĂąte pendant 2 heures.Nettoyez soigneusement les fleurs d’hibiscus et trempez les grappes de fleurs dans la pĂąte Ă  beignet.Dans une grande sauteuse, faites frire les beignets dans l’huile bien chaude, pendant une minute de chaque cĂŽtĂ©.RĂ©servez sur une feuille de papier absorbant, puis saupoudrez de sucre glace avant de servir !


[Total : 2    Moyenne : 3/5]

 Recette de Croustillant de framboises aux saveurs de fleurs d’hibiscus biologique

Cuisine de Provence-CĂŽte-d’Azur
Temps total: plus de 2 heures
Difficulté: Moyenne
Ingrédients
– Framboises fraĂźches
Jus d’hibiscus
– 1 litre d’eau
– 150 g de sucre
– 1 gousse de vanille
– 1 orange
– 100 g de fleurs d’hibiscus
– Quelques framboises abĂźmĂ©es
Macaron Ă  la noisette
– 450 g de sucre glace
– 250 g de poudre de noisette
– 50 g de sucre
– 210 g de blanc d’Ɠuf
Glace vanille
– 500 g de lait entier
– 25 g poudre de lait
– 50 g de crĂšme
– 80 g de jaune d’Ɠuf
– 110 g de sucre
– 8 g de vanille
Progression
Jus d’hibiscus
Faire un sirop avec l’eau, le sucre, la vanille, l’orange et les framboises abĂźmĂ©es.
Laisser infuser les fleurs d’hibiscus 5 minutes dans le sirop.
Chinoiser et réserver au frais.
Macaron Ă  la noisette
Monter la meringue au blanc d’Ɠuf avec le sucre. Incorporer ensuite la poudre de noisette et le sucre glace.
Bien mélanger et pocher sur plaque.
Cuire dans un four préchauffé à 180 °C, 8 à 10 minutes.
Glace vanille
Cuire comme une crĂšme anglaise, c’est-Ă -dire mettre les oeufs et le sucre dans la partie supĂ©rieure d’un bain-marie ; battre au fouet jusqu’Ă  ce que le mĂ©lange blanchisse et qu’il forme comme un ruban lorsqu’on lĂšve le fouet.
Dans une casserole, porter le lait, la poudre de lait et la crĂšme Ă  Ă©bullition et laisser frĂ©mir environ 1 minute avec la vanille. Incorporer doucement cette derniĂšre prĂ©paration aux oeufs; battre au fouet constamment et retirer du feu dĂšs que le mĂ©lange prĂ©sente les premiers signes d’Ă©bullition. Baisser le feu; remettre la casserole sur le feu et chauffer doucement jusqu’Ă  consistance de nappage, c’est-Ă -dire jusqu’Ă  ce que la sauce nappe bien le dos d’une cuillĂšre; filtrer si besoin est.
Laisser maturer 12 heures.
Turbiner au besoin.
Présentation
Disposer les framboises fraĂźches dans une assiette creuse, arroser de jus d’hibiscus et dĂ©poser dessus le macaron Ă  la noisette.
Ajouter une quenelle de glace vanille et quelques noisettes hachées.
Sources : www.saveursdumonde.net

Recette de Croustillant de framboises aux saveurs de fleurs d’hibiscus
Cuisine de Provence-CĂŽte-d’AzurTemps total: plus de 2 heuresDifficultĂ©: MoyenneIngrĂ©dients- Framboises fraĂźches
Jus d’hibiscus- 1 litre d’eau- 150 g de sucre- 1 gousse de vanille- 1 orange- 100 g de fleurs d’hibiscus- Quelques framboises abĂźmĂ©es
Macaron à la noisette- 450 g de sucre glace- 250 g de poudre de noisette- 50 g de sucre- 210 g de blanc d’Ɠuf
Glace vanille- 500 g de lait entier- 25 g poudre de lait- 50 g de crùme- 80 g de jaune d’Ɠuf- 110 g de sucre- 8 g de vanilleProgressionJus d’hibiscus
Faire un sirop avec l’eau, le sucre, la vanille, l’orange et les framboises abĂźmĂ©es.Laisser infuser les fleurs d’hibiscus 5 minutes dans le sirop.Chinoiser et rĂ©server au frais.Macaron Ă  la noisette
Monter la meringue au blanc d’Ɠuf avec le sucre. Incorporer ensuite la poudre de noisette et le sucre glace.Bien mĂ©langer et pocher sur plaque.Cuire dans un four prĂ©chauffĂ© Ă  180 °C, 8 Ă  10 minutes.Glace vanille
Cuire comme une crĂšme anglaise, c’est-Ă -dire mettre les oeufs et le sucre dans la partie supĂ©rieure d’un bain-marie ; battre au fouet jusqu’Ă  ce que le mĂ©lange blanchisse et qu’il forme comme un ruban lorsqu’on lĂšve le fouet.Dans une casserole, porter le lait, la poudre de lait et la crĂšme Ă  Ă©bullition et laisser frĂ©mir environ 1 minute avec la vanille. Incorporer doucement cette derniĂšre prĂ©paration aux oeufs; battre au fouet constamment et retirer du feu dĂšs que le mĂ©lange prĂ©sente les premiers signes d’Ă©bullition. Baisser le feu; remettre la casserole sur le feu et chauffer doucement jusqu’Ă  consistance de nappage, c’est-Ă -dire jusqu’Ă  ce que la sauce nappe bien le dos d’une cuillĂšre; filtrer si besoin est.Laisser maturer 12 heures.Turbiner au besoin.PrĂ©sentation
Disposer les framboises fraĂźches dans une assiette creuse, arroser de jus d’hibiscus et dĂ©poser dessus le macaron Ă  la noisette.Ajouter une quenelle de glace vanille et quelques noisettes hachĂ©es.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Recette de la Compote de pommes aux fleurs d’hibiscus bio

recette compote fleur d'hibiscus

recette compote fleur d’hibiscus

Ingredients pour 4 personnes :

– 4 pommes
– 2 cuillĂšres Ă  cafĂ© de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es
– 25 cl d’eau chaude

Lavez et Ă©pluchez les pommes et coupez les en morceaux.
Faites chauffer l’eau, dĂšs qu’elle frĂ©mit ajoutez les fleurs d’hibiscus et laissez infuser quelques instant.
Puis retirez les fleurs d’hibiscus et mettez les morceaux de pommes dans cette infusion
Lorsque l’infusion est froide mettez la au rĂ©frigĂ©rateur pendant au mois 5 heures.

Sortez du réfrigérateur, filtrez et otez les pommes qui sont désormais colorées en rose, et mettez les dans un plat allant au micro-ondes et faites cuire pendant 2 fois 5 mn.

Et mixez la compote.


[Total : 2    Moyenne : 4/5]

Champagne Ă  la fleur d’hibiscus bio

Ingrédients :
-1 bouteille de champagne
-des fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es bio
Mode opératoire :
DĂ©poser dans chaque coupe Ă  champagne une fleur d’hibiscus. Verser le champagne et laisser infuser quelques minutes. La fleur va se rĂ©hydrater et teinter le champagne en rosĂ©-rouge.

Ingrédients :

-1 bouteille de champagne

-des fleurs d’hibiscus

Mode opératoire :

DĂ©poser dans chaque coupe Ă  champagne une fleur d’hibiscus. Verser le champagne et laisser infuser quelques minutes. La fleur va se rĂ©hydrater et teinter le champagne en rosĂ©-rouge.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Connaissez vous la fleur d’hibiscus bio, cette grosse fleur rouge flamboyant, tirant vers le pourpre?

Saviez vous que cette magnifique fleur aux mille vertus est utilisĂ©e depuis des millĂ©naires en infusion comme boisson de santĂ©, ou en cuisine pour accompagner les fruits rouges? De saveur acidulĂ©e, et exotique, cette belle crĂ©ature de la nature a plus d’un tour dans son sac : VĂ©ritable et puissant antioxydant, on peut aussi l’utiliser en cosmĂ©tologie pour lutter contre le vieillissement de la peau ! Par sa magnifique couleur, cette fleur peut aussi servir de colorant naturel pour vos crĂšmes et lotions.
Je me suis fabriqué cette sympathique recette de lotion démaquillante qui fait une belle peau lumineuse:
Ingrédients:
Une petite poignĂ©e de fleurs sĂ©chĂ©es d’hibiscus
50ml d’hydrolat de rose (ou eau de rose c’est pareil)
50 ml de macĂ©rĂąt de rose (ou huile vĂ©gĂ©tale de noyau d’abricot, argan, ou onagre)
2 cuillerées à café de glycérine végétale
2 gouttes d’extrait de PĂ©pin de pamplemousse
Un flacon de 100ml
Recette :
Dans un bol, placer les fleurs sĂ©chĂ©es, et les recouvrir avec l’hydrolat de rose. Laisser macĂ©rer 1/2heure, puis mixez le mĂ©lange a l’aide d’un mini fouet. Filtrer le mĂ©lange avec une mini passoire, pour Ă©liminer les fleurs.
Verser la glycĂ©rine dans votre flacon, ajoutez l’hydrolat rose/hibiscus, l’extrait de pĂ©pin de pamplemousse, le macĂ©rĂąt ou l’huile vĂ©gĂ©tale. MĂ©langer Ă©nergiquement, votre lotion est prĂȘte !
Conservation : Au frais pendant 1 a 2 mois.

Connaissez vous la fleur d’hibiscus, cette grosse fleur rouge flamboyant, tirant vers le pourpre?Saviez vous que cette magnifique fleur aux mille vertus est utilisĂ©e depuis des millĂ©naires en infusion comme boisson de santĂ©, ou en cuisine pour accompagner les fruits rouges? De saveur acidulĂ©e, et exotique, cette belle crĂ©ature de la nature a plus d’un tour dans son sac : VĂ©ritable et puissant antioxydant, on peut aussi l’utiliser en cosmĂ©tologie pour lutter contre le vieillissement de la peau ! Par sa magnifique couleur, cette fleur peut aussi servir de colorant naturel pour vos crĂšmes et lotions.Je me suis fabriquĂ© cette sympathique recette de lotion dĂ©maquillante qui fait une belle peau lumineuse:IngrĂ©dients:Une petite poignĂ©e de fleurs sĂ©chĂ©es d’hibiscus50ml d’hydrolat de rose (ou eau de rose c’est pareil)50 ml de macĂ©rĂąt de rose (ou huile vĂ©gĂ©tale de noyau d’abricot, argan, ou onagre)2 cuillerĂ©es Ă  cafĂ© de glycĂ©rine vĂ©gĂ©tale2 gouttes d’extrait de PĂ©pin de pamplemousseUn flacon de 100mlRecette :Dans un bol, placer les fleurs sĂ©chĂ©es, et les recouvrir avec l’hydrolat de rose. Laisser macĂ©rer 1/2heure, puis mixez le mĂ©lange a l’aide d’un mini fouet. Filtrer le mĂ©lange avec une mini passoire, pour Ă©liminer les fleurs.Verser la glycĂ©rine dans votre flacon, ajoutez l’hydrolat rose/hibiscus, l’extrait de pĂ©pin de pamplemousse, le macĂ©rĂąt ou l’huile vĂ©gĂ©tale. MĂ©langer Ă©nergiquement, votre lotion est prĂȘte !Conservation : Au frais pendant 1 a 2 mois.


[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Recette et preparation des Verrines Roses

Pour 4-5 verrines
250 Ă  350 g de fraises (Gariguette, Plougastel)
Quelques biscuits Ă  la cuillĂšre
Pour la crÚme vanillée :
125 g de mascarpone
2 c. Ă  s. de sucre
De la vanille (Âœ gousse grattĂ©e)
1 Ă  2 c. Ă  s. de marsala ou d’amaretto
Pour le sirop rose-hibiscus :
1 poignĂ©e de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es bio
3 c. Ă  s. de sucre
1 bouchon d’eau de rose
40 cl d’eau
Âœ sachet d’agar agar
Préparez le sirop hibiscus-rose:
Dans une casserole, portez l’eau et le sucre Ă  ebullition. RĂ©duire le feu, ajoutez les fleurs d’hibiscus et l’eau de rose. Infusez 15 minutes environ.
Préparez la crÚme vanillée :
Dans un saladier, mélangez le mascarpone avec le sucre, la vanille et le marsala. Réservez.
Pour les fraises marinées :
Equeuttez les fraises puis coupez-les en petits morceaux (gardez en 6). Versez-les dans un saladier et mélangez délicatement avec le sucre et la vanille. Réservez.
Préparez la gelée :
DĂ©barrassez le sirop des fleurs d’hibiscus Ă  l’aide d’une passoire ou d’un tamis. Versez le sirop dans la casserole (goĂ»tez et rectifiez le sucre si besoin) et dĂ©layez l’agar-agar. Fouettez et chauffez 2-3 minutes sur feu moyen. RĂ©servez dans un bol ou verre.
Taillez les 6 fraises en lamelle dans le sens de la longueur.
Montage de la verrine :
DĂ©posez quelques 2/3 lamelles de fraises sur les parois de chaque verrine.
Disposez dans le fond, un morceau de biscuit et recouvrez de gelée rose hibiscus. Faites prendre la gelée (laissez tiÚdir les verrines à température ambiante puis disposez au frais).
DÚs que les gelées sont prises (1 h00 environ), sortez les verrines et déposez sur la gelée un peu de crÚme au mascarpone.
Ajoutez alors les fraises marinées, complétez par un peu de crÚme, un morceau de biscuit. Recouvrez à nouveau de crÚme, ajoutez un peu de gelée restante et les lamelles de fraises.
Réservez au réfrigérateur au moins 2 heures.
DĂ©corez d’une feuille de menthe ou de basilic au moment de servir. DĂ©gustez!!
Sources: stena.unblog.fr

Verrines RosesPour 4-5 verrines250 Ă  350 g de fraises (Gariguette, Plougastel)Quelques biscuits Ă  la cuillĂšrePour la crĂšme vanillĂ©e :125 g de mascarpone2 c. Ă  s. de sucreDe la vanille (Âœ gousse grattĂ©e)1 Ă  2 c. Ă  s. de marsala ou d’amarettoPour le sirop rose-hibiscus :1 poignĂ©e de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es3 c. Ă  s. de sucre1 bouchon d’eau de rose40 cl d’eauÂœ sachet d’agar agar
PrĂ©parez le sirop hibiscus-rose:Dans une casserole, portez l’eau et le sucre Ă  ebullition. RĂ©duire le feu, ajoutez les fleurs d’hibiscus et l’eau de rose. Infusez 15 minutes environ.PrĂ©parez la crĂšme vanillĂ©e :Dans un saladier, mĂ©langez le mascarpone avec le sucre, la vanille et le marsala. RĂ©servez.
Pour les fraises marinées :Equeuttez les fraises puis coupez-les en petits morceaux (gardez en 6). Versez-les dans un saladier et mélangez délicatement avec le sucre et la vanille. Réservez.
PrĂ©parez la gelĂ©e :DĂ©barrassez le sirop des fleurs d’hibiscus Ă  l’aide d’une passoire ou d’un tamis. Versez le sirop dans la casserole (goĂ»tez et rectifiez le sucre si besoin) et dĂ©layez l’agar-agar. Fouettez et chauffez 2-3 minutes sur feu moyen. RĂ©servez dans un bol ou verre.
Taillez les 6 fraises en lamelle dans le sens de la longueur.
Montage de la verrine :Déposez quelques 2/3 lamelles de fraises sur les parois de chaque verrine.Disposez dans le fond, un morceau de biscuit et recouvrez de gelée rose hibiscus. Faites prendre la gelée (laissez tiÚdir les verrines à température ambiante puis disposez au frais).DÚs que les gelées sont prises (1 h00 environ), sortez les verrines et déposez sur la gelée un peu de crÚme au mascarpone.Ajoutez alors les fraises marinées, complétez par un peu de crÚme, un morceau de biscuit. Recouvrez à nouveau de crÚme, ajoutez un peu de gelée restante et les lamelles de fraises.
RĂ©servez au rĂ©frigĂ©rateur au moins 2 heures.DĂ©corez d’une feuille de menthe ou de basilic au moment de servir. DĂ©gustez!!


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Voici une recette toute rose, toute douce pour les filles qui comme moi adorent les fraises! Ca change des fraises au sucre et c’est franchement meilleur! Pour ce qui est des fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©s moi je les ai trouvĂ© dans un magasin bio.

Ingrédients:
250g de fraises (des gariguettes pour moi ïœĄâ—•â€żâ—•ïœĄ)
25cl d’eau
5cs de sucre
1 poignĂ©e de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es
1/2 gousse de vanille
Faire chauffer l’eau et le sucre dans une casserole. Porter Ă  Ă©bullition. Lorsque le sirop bout, le retirer du feu y ajouter les fleurs d’hibiscus et la vanille fendue et grattĂ©e. Laisser refroidir. Quand le sirop est tiĂšde, le mettre au frigo. Couper les fraises en deux, les mettre dans des bols et verser le sirop bien frai dessus.

Voici une recette toute rose, toute douce pour les filles qui comme moi adorent les fraises! Ca change des fraises au sucre et c’est franchement meilleur! Pour ce qui est des fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©s moi je les ai trouvĂ© dans un magasin bio.
Ingrédients:
250g de fraises (des gariguettes pour moi ïœĄâ—•â€żâ—•ïœĄ)25cl d’eau5cs de sucre1 poignĂ©e de fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es1/2 gousse de vanille
Faire chauffer l’eau et le sucre dans une casserole. Porter Ă  Ă©bullition. Lorsque le sirop bout, le retirer du feu y ajouter les fleurs d’hibiscus et la vanille fendue et grattĂ©e. Laisser refroidir. Quand le sirop est tiĂšde, le mettre au frigo. Couper les fraises en deux, les mettre dans des bols et verser le sirop bien frais dessus.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Sticks à lÚvres naturel Macérùt Glycériné Hibiscus

RECETTE
70 g glycérine
fleurs d’hibiscus sĂ©chĂ©es
PropriĂ©tĂ©s de l’Hibiscus :
– colorant naturel
– antioxydant
– adoucissant
PROCEDE
– mettre la glycĂ©rine dans un contenant en verre stĂ©rilisĂ©
– chauffer lĂ©gĂšrement la glycĂ©rine au micro-onde pour la faire liquĂ©fier
– ajouter les fleurs d’hibiscus
– laisser macĂ©rer (durĂ©e au choix)
– filtrer (j’ai filtrĂ© avec une gaze et j’ai eu du mal. Il me restait beaucoup de fleurs imbibĂ©es. Je les ai donc laissĂ© dans mon bocal et j’ai ajoutĂ© un peu d’eau, celĂ  me donnera un macĂ©rĂąt hydro-glycĂ©rinĂ©). La prochaine fois, je mettrais mes fleurs d’hibiscus dans une gaze fermĂ©e que je plongerais dans ma glycĂ©rine, je pense que j’en perdrais moins ainsi.
RESULTAT
Je cherchais une solution pour pouvoir colorer naturellement mes sticks à lÚvres et je pense avoir trouvé.